Travailler dans une Framboiserie : le job de rêve en Patagonie Argentine !

volontariat argentine lago puelo

En plein travail !

La magie de l’autostop

Tout le monde s’accordera à dire que faire du stop, c’est aller à la rencontre de l’autre, rencontres qui peuvent parfois mener à des situations improbables. Mais quand j’ai décidé d’acheter ma voiture pour mon road-trip en Patagonie, j’étais bien loin d’imaginer à quel point prendre des autostoppeurs peut également changer un voyage.

Ce fut le cas grâce à Yannick et Myra, deux jeunes voyageurs Français que j’ai pris en stop aux alentours d’El Chalten et que j’ai amenés à travers toute la Carretera Australe. Une fois notre périple terminé, ils m’ont fait part de leur projet : ils avaient réservé un volontariat d’une semaine dans une Framboiserie à lago Puelo, près d’El Bolson en Argentine. Je me suis clairement incrusté au projet et nous y sommes finalement restés plus de 2 semaines…

volontariat argentine lago puelo

Les produits vendus par la Framboiserie

Le travail volontaire à la Framboiserie

Ce qu’on peut dire, c’est que nous ne sommes pas tués au travail ! En échange du logement et de la nourriture, nous récoltions les framboises et les châtaignes pendant environ 2h par jour. Certains jours, le gérant nous encourageait même à partir visiter les environs ! Le gérant, Manu, est un jeune homme Argentin qui a vécu en France. Il parle donc très bien Français et est super cool avec les volontaires qui viennent travailler dans son champ. Sa Framboiserie est située à côté de la ville d’El Bolson, la ville des hippies. Et on peut dire qu’il s’est imprégné du style local !

volontariat argentine lago puelo

Manu, la force tranquille

Comme la saison était quasi finie, le travail de récolte de framboises s’est peu à peu transformé en celui de dégustation directement sur le champ. Et on ne s’est pas fait prier…

volontariat argentine lago puelo

Dégustation de Framboises dans un décor idylliquee

volontariat argentine lago puelo

Dur dur le travail dans les champ

Un Asado dans un refuge de montagne

Au bout de quelques jours, Manu nous fait part d’un projet qu’il a depuis un moment : aller retaper un chalet dans une forêt environnante. Il nous propose de l’accompagner. Nous sautons sur l’occasion et nous en profitons pour acheter plus de 4kg de bonne viande argentine pour nous préparer un petit asado (barbecue argentin) autour d’un feu de bois en montagne.

Les décors sont magnifiques et nous marchons toute la journée sans croiser personne !

volontariat argentine lago puelo

Les « loveurs » d’Argentine admirant les belles couleurs d’Automne

Une fois arrivé à destination, nous nous occupons de retaper le poêle à bois du chalet histoire de ne pas passer la nuit à 0° sans feu. L’endroit est si petit et délabré que nous n’aurons pas d’autre choix que de nous entasser pendant la nuit de toutes façons ! Nous nous occupons également du feu pour commencer l’asado.

volontariat argentine lago puelo

On était vraiment bien posé !

Manu nous fait une surprise en commençant à creuser un trou sous une petite pile de cailloux. Il avait eu la bonne idée d’enterrer 6 bouteilles de vin Argentin deux ans auparavant lors de sa dernière venue. Ce type est vraiment incroyable !! Inutile de dire que dans le froid de la montagne, elles y sont toutes passées !

volontariat argentine lago puelo

J’étais peut être pour beaucoup dans la pénurie de vin dès minuit

Les filles ont commencé à préparer du pain maison (ou du pain chalet du coup) tandis que les mecs coupaient du bois pour alimenter à la fois le feu de l’asado et le poêle à bois pour la nuit. Yannick et moi même nous sommes pris d’une réelle passion de la découpe à la machette.

volontariat argentine lago puelo

Il faut pas l’énerver quand il coupe du bois…

Une fois les réserves de bois suffisantes, nous laissons faire les pros Argentins qui avaient à cœur de nous montrer pourquoi ils sont mondialement reconnus comme le pays de la viande. Nous avons été facilement conquis…

volontariat argentine lago puelo

Poulet, boeuf et boudin noir !

volontariat argentine lago puelo

J’en salive encore…

Après la dégustation, la soirée s’est prolongée tard dans la nuit jusqu’à extinction des bouteilles de vin et de whisky. Les discussions ont été animées par la guitare de Manu passant de main en main et par l’hymne de la Framboiserie. Manu et son acolyte Argentin ont eu la mauvaise idée de manger goulument des champignons sauvages dont ils ignoraient la comestibilité. Ils ont malheureusement dû se coucher un peu plus tôt pour des raisons indépendantes de leur volonté et de leurs intestins.

Vous voulez travailler à la Framboiserie ?

Vous avez raison ! On a passé deux semaines excellentes à Lago Puelo. Après un road-trip de plusieurs mois, ça fait du bien de se poser dans une bonne ambiance et de découvrir de nouvelles choses sans bouger continuellement chaque jour en se demandant où on va dormir et où on va manger.

Après, si vous aimez l’organisation et le calme, sachez que les volontaires sont « entassés » à l’étage de la maison et que si on est à plus de 6 ou 7, on se marche rapidement dessus. Manu n’est peut être pas le mec le plus organisé du monde mais il sera néanmoins à l’écoute et fera tout pour que vous passiez un excellent séjour ! Manu est également un vrai expert dans son domaine. Les confitures qu’il vend sont incroyablement bonnes. Si vous êtes sympas, il vous laissera même en embarquer avec vous !

volontariat argentine lago puelo

L’étage de la maison de Manu

TRAVAILLER A LA FRAMBOISERIE

Si vous voulez entrer en contact avec Manu, sachez qu’il accepte toujours des postes de volontaires jusqu’au mois de Mai/Juin. Envoyez moi un mail ou laissez moi le votre en commentaire pour qu’on en discute 😉

-Nicolas

24 Commentaires

  1. Salut Nico ! Je suis preneuse du contact de Manu aussi si possible 🙂 Un grand merci. PS : très cools tes articles, ni trop longs, ni trop courts et marrants en prime !

  2. Salut!!! Je suis Argentin, mais de même foi je suis bien intéressé de bosser comme un volontaire dans la framboiserie de Manu. J’espère ta réponse! Merci beaucoup!!

  3. Salut, je suis très intéressé aussi par cette framboiserie,
    Je te file aussi mon mail, si c’est possible d’avoir plus d’infos c’est cool,
    merci en tout cas 🙂
    bruno.buthion@gmail.com
    PS : j’ai aussi une question sur le trustedhousesitters, tu l’as pratiqué ? tu t’es affranchi des 89euros d’inscription?
    ++

    1. Mail envoyé !

      Je n’ai pas fait de pet-sitting personnellement mais j’ai rencontré des voyageurs qui en avaient fait et oui ils avaient payé l’inscription. C’est vrai que ça fait assez cher, je pense que ça vaut le coup si on pars longtemps et qu’on veut en faire plusieurs. Eux ils ne voyageaient quasiment que comme ça et par Helpx donc c’était rentable sur le long terme.

      Tiens moi au courant si tu fais du pet-sitting, ça m’intéresse !
      Nicolas

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Envie de voyager plus et moins cher ?

Le Ebook gratuit de mes 10 plus incroyables histores de voyages

Une notification à chaque nouvel article sur mon blog

Un accompagement  personalisé dans tes voyages par e-mail

Des conseils et bons plans sur l'actualité du voyage

Suis moi sur les réseaux sociaux !

Abonne toi à ma Newsletter !

Et reçois :