Paris-Pékin en stop (Partie 11) : Le Spring-Break Crew !!

L’infatigable Jamie réparant son van

Dans l’article précédent, je vous parlais de mon arrivée mouvementée à Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie. Après avoir testé l’alcool local en quantité industrielle et m’être allègrement trompé d’auberge de jeunesse, je suis fin prêt pour découvrir ce nouveau pays. Mais la priorité, c’est de faire mon visa Chinois ! Et oui, quand on voyage sans dates précises, il est impossible de faire ses visas à l’avance et il faut tout faire sur le tas. Et croyez moi, la demande de visa Chinois en Mongolie, c’est une sacré histoire. J’y dédierais un article entier tellement c’est long et complexe. Quoi qu’il en soit, j’ai mis deux semaines à l’obtenir. Et deux semaines coincé à Oulan Bator, sur le papier, c’est loin d’être l’extase.

La meilleure auberge de jeunesse d’Oulan Bator

Oyo et Hishke, le couple tendance d’UB

La Mongolian Vision Tours est de loin la meilleure auberge de jeunesse d’Oulan-Bator. Bon, il est vrai que je manque de comparatifs vu que c’est la seule dans laquelle j’ai séjourné. Mais des auberges, j’en ai vu un paquet dans ma vie. Et rarement avec une « vibe » comme celle la. Rien que le personnel est mythique. Dans la photo ci dessus, deux jeunes d’Oulan-Bator qui bossent H24 dans l’auberge. La mentalité très « open » des Mongols aidant, le contact se fait facilement et malgré la barrière de la langue, j’ai eu de nombreux fous rires avec ces deux là… Après avoir subi les railleries de mes camarades et moi même sur le fait qu’ils feraient un joli couple, banco, ils se sont mis ensemble. Agence matrimoniale Coup de Pouce Voyage. La gérante, Davka, est aussi un phénomène. Ancienne guide de tours organisés en Mongolie, Davka est une véritable mine d’informations sur la Mongolie. A l’aide de sa carte géante, elle se fera un plaisir de vous aider à organiser vos expéditions.

Outre le personnel haut en couleurs, le véritable atout de la Mongolian Visions Tours, ce sont les voyageurs qu’elle accueille. Contrairement aux autres voyages que j’ai pu faire, notamment en Amérique du Sud, les voyageurs ne sont majoritairement pas là pour faire la fête à tout va. J’ai fait beaucoup de rencontres très intéressantes, beaucoup de belles histoires de voyages. Un type est arrivé un jour avec deux peaux d’animaux sur le dos. Il avait revendu sa moto contre un peu d’argent et deux peaux de loups. Propre. Une autre fille voyageait seule en Mongolie avec un chameau et un cheval depuis plusieurs mois. Bref que des histoires de dingue. Mais la palme de la rencontre de la plus intéressante revient sans conteste à Jamie.

Jamie, ma rencontre coup de cœur

Un homme, un van, une vie

La vie est une succession de rencontres. Certaines marquent plus que d’autres et le moins qu’on puisse dire, c’est que Jamie m’a marqué. Jamie est un Hollandais de 45 ans qui voyage depuis des années dans son van, aménagé par ses soins. Ce que j’aime bien chez Jamie, c’est qu’à l’inverse de beaucoup de voyageurs au long cours, il est très terre à terre. Propriétaire de deux appartements aux Pays Bas et patron de sa boite de prothèses dentaires, l’argent n’est pas un problème pour lui. Il se laisse tranquillement porter par la vie et les rencontres, et sillonne le monde dans son (très) grand camion aménagé. En plus, Jamie n’est pas du genre à se mettre en avant. On peut parler avec lui pendant deux heures sans savoir qu’il voyage dans son camion depuis plus de quatre ans. Il s’intéresse profondément aux gens, et les gens s’intéressent beaucoup à lui. Après une conversation de 30 minutes avec lui, la moitié de l’auberge regardait les prix des vans aménagés sur leboncoin…

Quand j’ai fait la rencontre de Jamie, nous n’étions pas nombreux à l’auberge. On était une petite équipe qui se réunissait tous les soirs pour boire une bière ou faire une pétanque sur la terrasse de l’auberge. Un soir, Jamie nous propose à tous de partir en road-trip à bord de son van le lendemain, et d’aller camper dans un coin paumé à côté d’une rivière. Au poil.

Le Spring-Break Crew

La fine équipe

Laissez moi vous présenter la dream-team du Spring Break (private joke). De gauche à droite :

  • Samaa : Allemande/Iranienne/Serbe, qui a pour but de partir d’Allemagne et de rejoindre Singapour en train et bus.
  • Rosie : Anglaise, se fait deux semaines de Transsibérien de Moscou à Pékin.
  • Moi : le beau gosse de l’équipe 🙂
  • Alex : Québécois, voyageant à la cool depuis plus d’un an autour du monde et se dirigeant vers la France en train.
  • Jamie : Hollandais, propriétaire du van, le SDF le plus stylé que j’ai rencontré.

Nous sommes partis le matin en direction du Parc National de Telerj, à une centaine de kilomètres d’Oulan Bator. Après quelques arrêts, une interview pour la télé Mongole et une rencontre avec des mormons Américains parlant un Mongol parfait (ils sont partout ces mormons), Jamie décide de tester les limites de son camion 4×4 et sort de la route. On se balade tranquillement dans la forêt à la recherche d’un spot pour camper mais une rivière nous fait barrage.

Passer par dessus, passer par dessous ?

Je suis sur le siège passager et je jette un regard à Jamie qui me répond par un grand sourire. « Ça passe tu penses ? » « Y’a qu’un moyen de le savoir ! » Sans se poser plus de questions, Jamie s’élance et franchit la rivière d’une traite. Le moteur tire un peu la tronche mais pas de casse. Il rigole à la vue de nos visages stupéfaits et on continue tranquillement. Après deux autres rivières, le camion s’essouffle un peu et on tombe sur une grande prairie. On s’accorde sur le fait de passer la nuit là, et on dresse le campement. Les filles dormiront dans le camion avec Jamie (il y a deux lits) et Alex et moi chacun dans notre tente. Le feu fait et les saucisses en train de griller, on se raconte tour à tour nos incroyables histoires de voyage (J’ai raconté celle du violeur psychopathe en Nouvelle Zélande).

Samaa, qui fait toujours autant flipper

Après une sympathique soirée à se raconter nos histoires, on a l’impression de se connaître depuis des années. La bière et la vodka aidant, les langues se sont déliées et tout le monde s’est un peu ouvert aux autres, ce qui fait du bien en voyage. Le matin, Jamie sort de son camion deux frisbee et des boules de pétanques. Bien décidé à défendre l’honneur de la France dans son sport fétiche, je relève le défi de la pétanque mais à peine la partie commencée, un Mongol vient à notre rencontre à cheval ! Il a l’air un peu étonné de nous voir ici au milieu de nulle part mais il s’intéresse encore plus au jeu de pétanque, qu’il ne connaît pas. Il descend de son cheval et malgré la barrière de la langue, je lui apprends les règles (il faut dire que ce n’est pas bien compliqué).

Le futur sport national de la Mongolie

Je laisse ma place à notre nouvel ami et commence à m’intéresser au cheval. Ça fait des années que je ne suis pas monté sur un cheval et l’occasion semble trop belle pour passer à côté. Je profite de la bonne humeur du Mongol après un joli coup de boule pour lui demander la permission de monter sur son destrier. Il me fait signe en riant que mes pieds vont sans doute toucher le sol vu que les chevaux Mongols ne sont pas bien plus grands que leur maîtres. Je tente quand même le coup.

La souffrance de l’étalon

En effet, après deux minutes, je sens le cheval subir mon poids et je décide de lui faire une fleur en descendant. La journée se poursuit tranquillement et après une escapade pêche dans une rivière sur le chemin du retour, nous rentrons tous à l’auberge, sales mais ravis.

Quelques jours plus tard, je suis reparti avec Jamie et Alex pour une journée pêche. Toujours rien niveau poisson mais encore une fois un endroit sublime et surtout, en bonne compagnie. Je ne m’étendrai pas sur cette autre journée qui était sensiblement similaire à celle que je viens de raconter mais voici quelques photos !

Whole lotta Rosie

Le retour du pêcheur du Dimanche

L’intérieur du van

King of the Road !

Poissons, fuyez ! (ils l’ont fait)

L’avancement du voyage

 

 

Episode précédent : Rencontres et aventures en auto-stop entre la Sibérie et la Mongolie

 

– Nicolas

 

 

 

 

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Envie de voyager plus et moins cher ?

Le Ebook gratuit de mes 10 plus incroyables histores de voyages

Une notification à chaque nouvel article sur mon blog

Un accompagement  personalisé dans tes voyages par e-mail

Des conseils et bons plans sur l'actualité du voyage

Suis moi sur les réseaux sociaux !

Abonne toi à ma Newsletter !

Et reçois :