Comment visiter le Machu Picchu en 2018, sans se faire entuber !

visiter le machu picchu

Le Machu Picchu

Après le fameux article Comment visiter Torres del Paine en 2017, sans se faire entuber, nous revoici sur le même terrain de jeu avec le Machu Picchu. A l’instar de Torres del Paine, les règlementations ont changé et il est plus difficile de visiter le Machu Picchu. Alors qu’y a t-il vraiment à voir au Machu Picchu ? Comment accéder au site ? Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Voici tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Machu Picchu !

Qu’y a t-il à voir au Machu Picchu ?

Tout le monde en parle, tout le monde veut y aller, mais c’est quoi en fait le Machu Picchu ? Le Machu Picchu est une des sept nouvelles merveilles du monde. C’est une citée fondée par le peuple Inca dans les années 1440. Beaucoup pensent que c’est une ruine très ancienne alors qu’en réalité, vous visiterez des monuments bien plus anciens en faisant le tour de Paris ! Ce qui fait du Machu Picchu un site incontournable, c’est surtout sa beauté. La cité Inca est perchée à 2480 mètres d’altitude entre deux sommets, sur un magnifique perchoir surplombant le vide.

Visiter le Machu Picchu ça se mérite. Le village le plus proche, Agua Calientes, est situé à 400m en contrebas et n’est desservi par aucune route. Pour s’y rendre, il faudra soit prendre le train à partir d’Ollantaytambo, soit marcher plusieurs heures à travers la jungle le long des rails à partir de la station Hidroelectrica. Une fois à Agua Calientes, vous pourrez prendre le bus pour les flemmards, ou monter les 400m de dénivelé qui vous séparent du Graal.

visiter le machu picchu

Vue sur le Huayna Picchu au coucher du soleil

La cité Inca prend des heures à visiter et vous avez aussi l’opportunité de prendre de la hauteur en gravissant les deux sommets, la Montagne Machu Picchu et le Huayna Picchu. Avant Juillet 2017, il suffisait d’acheter son billet sur le site Internet, de choisir une des options ci dessus et le tour était joué ! Mais ça, c’était avant…

La nouvelle réglementation pour visiter le Machu Picchu

Depuis le 1er Juillet 2017, beaucoup de règles ont changé, et il est bien plus difficile de visiter le Machu Picchu. Surtout quand on tient à un minimum de liberté et de respect.

Horaires d’entrées au Machu Picchu régulées

Alors qu’il était possible de flâner toute la journée au Machu Picchu, depuis Juillet 2017, il faudra se « caser » dans un des deux groupes horaires prédéfinis. Le groupe du matin de 6h à 12h ou le groupe de l’après midi (moins cher) de 12h à 17h30. De plus, vous ne pourrez  rester que 4h maximum dans le site à compter de l’horaire de votre entrée. Cela peut paraitre beaucoup mais le site est très grand et si on a l’intention de faire grimpette pour prendre de la hauteur, ça passe très vite.

Les deux sommets qui permettent d’avoir une vue de haut sur le Machu Picchu ont maintenant eux aussi deux groupes horaires :

  • Pour le Huayna Picchu, la première fenêtre d’entrée est de 7h à 8h et la deuxième de 10h à 11h. Il ferme à 13h et 200 personnes maximum peuvent y aller en même temps.
  • Pour la Montagne Machu Picchu, la première fenêtre d’entrée est de 7h à 8h et la deuxième de 9h à 10h. Il ferme à 15h et 400 personnes maximum peuvent y aller en même temps.

Guide obligatoire

C’est la grande déception de ce nouveau règlement, on ne peut plus débarquer au Machu Picchu et le visiter en solo. Vous ne pourrez pas entrer sur le site sans un guide ! Si vous passez par une agence, le guide sera inclus mais si vous préférez le mode « backpacker », il faudra réserver vous même votre guide. Ne vous inquiétez pas, ça a créé des emplois ! Une foule de guides vous attend juste avant l’entrée du Machu Picchu. Les prix : 8€ pour un groupe de 10 à 16 personnes et 60€ pour un guide privé. Seules exceptions : les randonnées à la Montagne et au Huayna Picchu ne nécessitent pas de guide.

visiter le machu picchu

Adieu les visites en solo où l’on peut se perdre seul dans les dédales à la tombée de la nuit

INFORMATION UTILE

J’ai eu des retours comme quoi le gouvernement Péruvien a du mal à faire appliquer cette dernière règle et qu’ils laisseraient encore entrer les voyageurs sans guide. Ça doit être au petit bonheur la chance, on ne peut rien prévoir…

 4 manières de visiter le Machu Picchu

Même si le règlement s’est un peu durci, vous aurez du mal à ne pas visiter le Machu Picchu si vous passez au Pérou. Alors voici quatre manières de visiter le Machu Picchu :

     1. En train et en bus : la méthode « touriste flemmard »

Si vous êtes riche, obèse et que vous appréciez par dessus tout la compagnie des touristes Chinois et de leur bruits de flashs d’appareils photo, ne cherchez plus ! Cette méthode est faite pour vous. Rendez vous à la gare de Cusco ou d’Ollantaytambo avec votre billet acheté une soixantaine d’euros sur le site de PeruRail. Une fois arrivé à Agua Calientes, séjournez au luxueux Inkaterra Hotel à 500€ la nuit. Au petit matin, levez vous aux aurores pour faire la queue pour le bus dans le centre d’Agua Calientes. Arrivez au Machu Picchu noyé dans une foule de touristes et profitez d’une visite guidée par un vrai « guide local » à 60€.

visiter le machu picchu

Le train du Machu Picchu stationné à Agua Calientes

Alors oui évidemment je caricature mais si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que je ne suis pas un fan des itinéraires pré-tracés pour touristes. En réalité le train est plutôt joli et ça doit être vraiment sympa comme trajet à travers la jungle. C’est une bonne option pour les visites en famille avec des enfants en bas âge. Mais pas pour moi 🙂

     2. En bus et à pied : la méthode « backpacker économe »

Si vous ne voulez pas vous ruiner en train et que comme moi vous pensez qu’une merveille du monde comme le Machu Picchu se mérite, il y a une alternative toute naturelle au train. Il suffit de marcher sur les rails !

Cliquez sur les icônes de la carte pour plus d’infos !

 

Étape 1 : Il faut contourner le Machu Picchu et vous rendre dans le village de Santa Maria. Il est possible de prendre un bus depuis Cusco mais vous arriverez avec une foule de touristes. Mieux vaut prendre un collectivo (bus local) depuis Ollantaytambo. Pour les phobiques, fermez les yeux car la route est escarpée et à flan de montagne, le bus file à toute vitesse c’est vertigineux ! Pour les autres, ouvrez les yeux car le paysage est à couper le souffle !

Étape 2 : Arrivé à Santa Maria, vous devrez prendre un taxi jusqu’à Santa Teresa. Vous n’aurez aucun mal à en trouver un, ils vous sauterons dessus à peine vous serez descendu du bus ! Ne vous inquiétez pas si la voiture ne ressemble pas à un vrai taxi 🙂

Étape 3 : Le mieux est d’arriver à Santa Teresa en fin d’après midi. Vous pouvez camper et vous relaxer dans les sources d’eau chaude du village.

Étape 4 : Au matin, prenez un autre taxi en direction de la station « Hidroelectrica« .

Étape 5 : Marchez le long des rails en direction d’Agua Calientes. La vue est magnifique, vous êtes au beau milieu de la jungle !!

Étape 6 : Trouvez une auberge à Agua Calientes, et reposez vous bien !

Étape 7 : Montez jusqu’au Machu Picchu !

     3. En trek : la méthode « je me motive »

Si vous avez plus de temps à consacrer au Machu Picchu, que vous avez une bonne condition physique et que marcher plusieurs jours en dormant en camping ne vous fait pas peur, vous serez surement intéressés pour vous rendre au Machu Picchu à pied ! Il existe de nombreux treks qui permettent de relier le Machu Picchu. Voici une sélection :

1. L’inca Trail (4 jours, 45km)

L’Inca Trail est le chemin de rando le plus connu et le plus touristique du Pérou. Il est très régulé, vous ne pouvez pas le faire en solo. Il faudra obligatoirement passer par une agence de voyage, avec un guide, des porteurs et tout le tintouin. Les paysages sont magnifiques, on passe par plusieurs sites archéologiques mais cela a un prix ! L’Inca trail coûte entre 500 et 700€ par personne. Déconseillé aux agoraphobes…

     2. Le Salkantay (5 jours, 53km)

Le Salkantay est moins connu que l’Inca Trail, mais tout de même très fréquenté. L’avantage est qu’on peut le faire en solo, pas besoin de réserver d’agence de voyage ! Contrairement à l’Inca Trail, on ne traverse pas de sites archéologiques pendant les 5 jours, mais les paysages sont somptueux. Il faut partie des plus beaux treks du monde. Un désavantage cependant : il n’arrive pas directement au Machu Picchu comme l’Inca Trail, il y a une halte à Agua Calientes le dernier jour.

     3. Le Choquequirao (9 jours, 166km)

Là c’est un autre niveau. Le trek du Choquequirao est un des plus longs et des plus physiques pour accéder au Machu Picchu. La particularité de ce trek est de passer par les ruines de Choquequirao, un site Inca encore plus vaste que le Machu Picchu. Les paysages sont magnifiques, vous rencontrerez des habitants quechua et pourrez vous baigner dans des sources d’eau chaude. De plus ce trek n’est pas très fréquenté et tous les sites Incas que vous rencontrerez sur le chemin seront déserts !!

visiter le machu picchu

Les ruines de Choquequirao

Si vous passez par une agence, le trek vous coutera entre 800 et 1000€ par personne tout compris (matériel, nourriture, entrée au MP). Vous pouvez choisir de le faire gratos en solo ou encore louer les service d’un muletier ! Il vous accompagnera tous les jours pour la modique somme de 15€ par jour 🙂

     4. De nuit : la méthode « Coup de pouce voyage »

La méthode « Coup de Pouce Voyage  » a été élue en 2016 comme la plus roots et la moins préparée pour visiter le Machu Picchu. Brevetée en Août 2016, peu s’y sont risqués.

Après 6 mois de voyage en Amérique du Sud, je suis arrivé au Pérou pendant la période la plus touristique de l’année. Après plusieurs tentatives pour m’extirper du tourisme au Canyon de Colca et  dans la vallée de l’Inca, je me demandais sérieusement si j’allais aller au Machu Picchu. Mais je me suis dit que c’était con d’être aussi proche sans y aller, et j’ai donc opté pour la méthode « backpacker économe » et je me suis rendu à Santa Teresa en bus.

Mon bus est arrivé vers 20h, c’était un collectivo où il n’y avait que deux autres étrangers, des françaises. J’avais pour plan de dormir à Santa Teresa et de commencer la marche vers Agua Calientes et le Machu Picchu le lendemain. Mais les deux filles sont venues me voir ayant l’air assez stressées, elles avaient acheté leur ticket pour le Machu Picchu le lendemain à 5h du matin au lever de soleil. Elles devaient donc impérativement se rendre à Agua Calientes le soir même ! Les locaux ne nous ont pas vraiment rassurés en nous parlant des serpents et des pumas qui se baladent dans la jungle la nuit… Tel Indiana Jones,  je décide de les accompagner dans la jungle, de nuit, pour suivre les rails du train menant au Machu Picchu. Éclairés à la lumière des téléphones, nous avons marché pendant plus de trois heures avant d’arriver dans la ville !

visiter le machu picchu

Sur les rails du train de l’Inca, en pleine nuit

Évidemment, je n’avais pas réservé d’hôtel et tout était complet, j’ai donc dormi gratos sur le canapé d’une auberge de jeunesse après avoir partagé une bière bien méritée avec les filles.
En comptant les lamas pour m’endormir dans mon vieux canapé, je me rends compte que je n’avais pas mon billet pour le Machu Picchu. Et en plein mois d’Août il est impossible de réserver sa place le jour même… Il faut réserver des semaines à l’avance pour avoir une place au lever du soleil, ce que tout le monde fait. Après une grasse mat’ je vais à l’office de tourisme et négocie une place pour arriver au Machu Picchu à 14h. Je me suis dit que si tout le monde arrive à 5h, il n’y aura plus personne à 14h. Ça n’a pas manqué j’ai eu le Machu Picchu presque pour moi tout seul toute l’après midi !! Et pour couronner le tout, la place m’a coûté deux fois moins cher 😀

– Nicolas

3 Commentaires

  1. Salut l’auteur, je parcourre ton blog en long, en large et en travers et je me MARRE comme c’est pas permis : génial ! 🙂 J’ai hâte d’appliquer tes conseils pendant mon tour du monde

    J’ai une petite question cependant concernant le Machu Picchu à laquelle je n’arrive pas à trouver une réponse claire : faut-il, oui ou non, réserver à l’avance sur internet les billets pour le Machu Picchu ?? Est-ce que ça apporte quelque chose ? Ou alors, même en juillet, il n’y a aucun problème à trouver les billets sur place ? 🙂

    Pour info , j’ai vu qu’il existait un trek intitulé « Trek de Lares » , moins fréquenté et moins cher, qui a l’air pas mal du tout, je vais regarder ça

    À bientôt !

  2. Hello
    Sur le trek du Choquequirao qu’on a fait en autonomie fin septembre 2017, les sources chaudes ont été détruites… on était grave déçus après avoir tout fait à pieds! Malgré les difficultés, ce trek en vaut la peine 😊
    Lors de la visite au Machu Picchu, on a pu rentrer 2 fois: 1 fois avec un guide et 1 fois sans. Mais seuls on n’a pas les mêmes accès sur certaines zones.
    Pas trop la peine d’arriver au lever du soleil, c’était blindé de monde et y’avait du brouillard. On a préféré prendre notre temps au petit déj! Autant y aller un peu plus tard ou l’après-midi pour payer moins cher comme tu l’as fait.

  3. Je suis allé voir le Machu Picchu en décembre 2017. Sublime, il a fait très beau et chaud. Du coup je vous confirme que l’on peut encore rentrer sans guide ! Effectivement des guides tentent leur chance, mais nous avons refusé et nous sommes rentrées comme ça ! Pour la deuxième tranche horaire, ils vous laissent rentrer à 11h.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Envie de voyager plus et moins cher ?

Le Ebook gratuit de mes 10 plus incroyables histores de voyages

Une notification à chaque nouvel article sur mon blog

Un accompagement  personalisé dans tes voyages par e-mail

Des conseils et bons plans sur l'actualité du voyage

Suis moi sur les réseaux sociaux !

Abonne toi à ma Newsletter !

Et reçois :